Skip to main content Skip to search Skip to header Skip to footer
Web Original

Vaincre les pensées suicidaires

From the May 2021 issue of The Herald of Christian Science

Paru d'abord sur notre site le 15 février 2021.


J’ai été tentée par le suicide plus d’une fois dans ma vie, mais ce n’est qu’il y a quatre ans que je me suis vraiment rebellée contre cette tentation, lorsqu’elle est devenue si forte que j’ai été submergée. Selon un site Internet, j’avais 11 des 12 « critères » propres aux personnes suicidaires.

J’ai brièvement vu un conseiller et j’ai aussi appelé la ligne de crise anti-suicide, mais je me suis principalement tournée vers la Science Chrétienne pour être guidée. Cela incluait la lecture et l’étude de passages de la Bible et des écrits de Mary Baker Eddy, la découvreuse de la Science Chrétienne. Son livre, Ecrits divers 1883-1896, aborde ainsi la question du suicide : « Les mortels doivent résoudre tout le problème de l’être et s’élever jusqu’au point de vue spirituel de l’être. Ils doivent, par leurs efforts, émerger de ce rêve ou fausse prétention qu’il y a sensation dans la matière, et atteindre aux réalités spirituelles de l’existence, avant que cette fausse prétention puisse être entièrement dissipée. Se suicider pour éluder la question n’est pas la résoudre. » (p. 52-53)

Interpelée par ce concept, j’ai commencé à voir que ma propre pensée était embourbée dans la matérialité ; je me comparais constamment aux autres, je dévalorisais mon travail et je doutais de mes décisions. J’étais convaincue que je ne représentais aucune valeur pour ce monde.

Une déclaration de Christ Jésus, dans l’Evangile selon Marc, m’a frappée : « Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister » (3:24). J’ai commencé à voir que je ne faisais aucune place aux idées bonnes que Dieu, l’Entendement divin, envoie à tous Ses enfants, et c’était essentiellement cela qui m’étouffait. Il est vain d’essayer de combattre le pouvoir suprême qu’est la Vie inextinguible, Dieu. Dieu a conçu chacun de nous comme Son idée spirituelle bien-aimée. Et nous ne pouvons pas entraver l’épanouissement de notre propre sens de Dieu, qui est la Vie.

Chaque jour, nous avons l’occasion de découvrir davantage Dieu en tant que Vie, et d’expérimenter la vitalité, la plénitude, la joie et la nouveauté de la Vie en nous-mêmes. Des pensées négatives envahissantes peuvent bien tenter d’étouffer les pensées meilleures qui commencent à s’imposer, et il se peut que nous soyons amenés à lutter mentalement de façon véhémente et avec persistance, mais Dieu est de notre côté.

La Science Chrétienne explique que nous sommes l’expression de l’être de Dieu. Comme le déclare Science et Santé avec la Clef des Ecritures, de Mary Baker Eddy : « L’être de Dieu est infinité, liberté, harmonie et félicité sans bornes. » (p. 481) La suggestion que nous sommes séparés du bien et limités dans notre expression s’écarte manifestement du fait spirituel qui nous établit comme reflets de la nature de Dieu.

J’ai commencé à voir que céder à des influences mentales qui interdisent l’établissement de la santé, de l’harmonie et de la sainteté dans ma conscience s’opposait à une vie libre. Pour contrer ces influences, j’ai commencé à regarder au-delà de moi – et à voir des signes de vie ! Le sourire des gens, la beauté de la nature, les aimables salutations d’inconnus, tout cela m’a rendu l’espoir. Avec cet espoir renouvelé, j’ai commencé à réévaluer le sens de ma véritable place, et j’ai réalisé que la jalousie s’estompait.

Pouvais-je accepter le fait que j’ai de la valeur telle que je suis, ici et maintenant, et travailler pour vivre plus pleinement ma stature spirituelle en tant que belle idée de Dieu ? Oui. Reconnaître Dieu comme la base de mon existence a éveillé ma réceptivité au Christ, l’influence divine que Jésus a représentée, qui contrecarre directement les pensées négatives en nous permettant de comprendre que la Vie est Dieu et que nous vivons dans la Vie, en tant qu’expression de la Vie.

La source de lumière la plus brillante et la plus puissante réside dans une identification spirituelle correcte, telle qu’elle est révélée en Science Chrétienne. Elle nous montre que nous sommes déjà bons parce que nous reflétons l’Entendement qui est Dieu, et que nous pouvons utiliser la puissance de l’Entendement divin dans notre vie pour accomplir le bien. Les pensées suicidaires peuvent toucher des personnes de tous horizons, mais la connaissance de notre véritable identité spirituelle ôte le pouvoir de séduction supposé qui nous pousse vers la mort.

En entreprenant de lutter pour résister à ces attirances, j’ai appris à mieux connaître Dieu, et à faire davantage confiance à Sa toute-puissance. La volonté croissante d’accepter ma nature spirituelle en tant qu’expression de Dieu a remplacé les éléments mortels qui, dans ma pensée, répondaient favorablement à la suggestion que je voulais mourir. Le flot silencieux toujours présent des messages Christ a renversé la fausse logique selon laquelle le suicide était une voie souhaitable.

Les pensées suicidaires ne me hantent plus ; je suis engagée à vivre la Vie plutôt qu’à réfléchir sombrement au moyen de mourir.

La Science Chrétienne nous donne les moyens de saisir la Vie éternelle et de la vivre triomphalement avec joie. Comme le dit ce passage de l’Epitre aux Ephésiens, dans la Bible : « C’est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. » (6:13)

ACCESS MORE GREAT ARTICLES LIKE THIS!

Welcome to Herald-Online, the home of The Christian Science Herald. We hope you'll enjoy this article that has been shared with you.

To receive full access to the Heralds, activate an account using your print Herald subscription, or subscribe to JSH-Online today!

More in this issue / May 2021

The Mission of the Herald

In 1903, Mary Baker Eddy established The Herald of Christian Science. Its purpose: "to proclaim the universal activity and availability of Truth." The definition of "herald" as given in a dictionary, "forerunner—a messenger sent before to give notice of the approach of what is to follow," gives a special significance to the name Herald and moreover points to our obligation, the obligation of each one of us, to see that our Heralds fulfill their trust, a trust inseparable from the Christ and first announced by Jesus (Mark 16:15), "Go ye into all the world, and preach the gospel to every creature."

Mary Sands Lee, Christian Science Sentinel, July 7, 1956

Learn more about the Herald and its Mission.