Skip to main content

Guérison survenue en lisant Science et Santé

From the March 2016 issue of The Herald of Christian Science

Original en allemand


« Des milliers de lettres pourraient être présentées qui témoignent de l’efficacité de la guérison par la Science Chrétienne et qui concernent particulièrement le grand nombre de personnes qui ont été régénérées et guéries par la lecture ou par l’étude de ce livre. » (Mary Baker Eddy, Science et Santé avec la Clef des Ecritures, p. 600)

Dès que j’ai connu la Science Chrétienne, j’ai aimé lire le livre d’étude, Science et Santé de Mary Baker Eddy, qui a découvert et fondé la Science Chrétienne. Quelqu’un m’avait donné ce livre parce que j’avais beaucoup de problèmes. J’en ai bu chaque mot. Quand je suis arrivée au dernier chapitre, j’ai lu de nombreux témoignages de guérisons, lesquelles avaient été obtenues par la seule lecture du livre, ainsi que je l’ai appris par les remarques qui introduisent ce chapitre. Je trouvais cela à la fois surprenant et merveilleux. Un grand nombre de personnes avaient connu « l’efficacité de la guérison par la Science Chrétienne » uniquement en lisant et en étudiant ce livre. Non seulement leur vie avait été transformée, mais elles avaient également été libérées et guéries définitivement de diverses maladies, parfois chroniques, incurables ou mortelles, selon le diagnostic médical.

Au cours des années, j’ai souvent repensé à ces guérisons. Je désirais ardemment trouver le temps de lire ce livre dans le calme et la sérénité. Dans Science et Santé, Mary Baker Eddy évoque la période où elle se retira du monde quelque temps pour étudier la Bible : « Pendant les trois années qui suivirent ma découverte, j’ai cherché la solution de ce problème de la guérison-Entendement, sondant les Ecritures et ne lisant guère autre chose... Cette recherche était douce, calme, soutenue par l’espoir ; elle n’était ni égoïste ni déprimante. » (p. 109)

Or, durant bien des années, j’avais été très occupée par mon travail, si bien que je n’avais guère eu l’occasion de me plonger dans une étude paisible et régulière de la Science. Un jour, cependant, il s’est passé quelque chose d’inhabituel. Un matin, très tôt, le téléphone a sonné. C’était mon directeur qui m’annonçait que je n’avais pas besoin de venir travailler ce jour-là, car il n’y avait rien pour moi. Je ne pouvais pas y croire ! Normalement, je travaillais jusqu’à quatorze heures par jour, et ce jour-là il n’y avait « aucun » travail pour moi ? J’ai reposé le téléphone, abasourdie.

Ce qui est arrivé ensuite m’a également surprise. Un flot de pensées m’a assaillie : « Super ! Pour une fois, tu peux dormir un peu plus longtemps, puis nettoyer l’appartement ou peut-être aller faire un peu de shopping ! »

J’ai écouté ce bavardage mental pendant un moment, et puis soudain je me suis écriée : « Bon, ça suffit ! » La Science Chrétienne m’avait appris à considérer les pensées qui tentent de nous convaincre de faire ce qui n’est pas juste, comme étant la manifestation de l’erreur, ou entendement mortel, opposée à l’Entendement divin, qui est l’un des synonymes de Dieu, le bien. Je me suis souvenue de ce que je chérissais vraiment et dont je ressentais le besoin depuis longtemps : avoir le temps d’étudier le livre d’étude de la Science Chrétienne. 

Il était encore tôt dans la matinée. J’ai sauté du lit et je suis allée chercher mon Science et Santé sur l’étagère ; je me suis assise et j’ai commencé à lire. Je me suis rappelé un verset biblique où Jean demande à l’ange de lui « donner le petit livre », et celui-ci répond : « Prends-le, et avale-le. » Alors je « pris le petit livre » et « l’avalai » (Apocalypse 10:9, 10). J’étais tellement plongée dans ces belles idées inspirées que j’ai perdu toute notion du temps, au point d’oublier de manger et boire. Lorsque j’ai enfin « refait surface », c’était tard le soir, il faisait déjà nuit. Je suis allée me coucher avec un profond sentiment d’exaltation et une joie totale. Cette journée qu’on m’avait donnée pour la consacrer entièrement à la lecture du livre d’étude a été l’un des plus beaux cadeaux jamais reçus ! 

En me réveillant, le lendemain matin, j’ai tout de suite senti quelque chose de différent. Je me suis assise et j’ai réfléchi à ce que cela pouvait être. Je me suis alors rendu compte que je ne m’étais pas levée ni réveillée une seule fois durant la nuit. J’avais dormi d’un trait ! J’étais très calme et j’ai ressenti une grande joie et une profonde gratitude. Depuis des décennies, un problème respiratoire m’empêchait de dormir la nuit entière, et je n’étais donc jamais reposée en me rendant à mon travail. J’ai constaté, avec autant de joie et de reconnaissance, que j’ai pu également dormir d’un trait toutes les nuits qui ont suivi. 

La vérité que j’ai comprise en cette sainte journée grâce à l’étude de la Science Chrétienne, dont je m’étais complètement imprégnée, m’a débarrassée d’un problème qui durait depuis trente-trois ans. J’ai été guérie par la seule lecture de Science et Santé, et je me réjouis d’avoir ainsi rejoint les rangs de ceux qui ont guéri en lisant ce livre. 

Cette guérison a eu lieu il y a six ans, et elle s’est avérée permanente. Je dors d’un sommeil paisible chaque nuit. 

Elisabeth Groß, Munich

ACCESS MORE GREAT ARTICLES LIKE THIS!

Welcome to Herald-Online, the home of The Christian Science Herald. We hope you'll enjoy this article that has been shared with you.

To receive full access to the Heralds, activate an account using your print Herald subscription, or subscribe to JSH-Online today!

More in this issue / March 2016

The Mission of the Herald

In 1903, Mary Baker Eddy established The Herald of Christian Science. Its purpose: "to proclaim the universal activity and availability of Truth." The definition of "herald" as given in a dictionary, "forerunner—a messenger sent before to give notice of the approach of what is to follow," gives a special significance to the name Herald and moreover points to our obligation, the obligation of each one of us, to see that our Heralds fulfill their trust, a trust inseparable from the Christ and first announced by Jesus (Mark 16:15), "Go ye into all the world, and preach the gospel to every creature."

Mary Sands Lee, Christian Science Sentinel, July 7, 1956

Learn more about the Herald and its Mission.